www.didier-mulleras.com
www.didier-mulleras.com

Biographie

Didier MULLERAS, artiste pluridisciplinaire français, est né en 1964.

 

Il crée depuis 1990, dans un processus qui croise sans cesse les diverses expressions artistiques qu'il maîtrise: danse, musique, vidéo, photographie, graphisme, texte, design, scénographie, infographie.

 

Il a notamment signé plus de 20 pièces chorégraphiques pour sa compagnie et plus de 100 courts-métrages de 1990 à 2012. Ses spectacles et ses films ont été régulièrement diffusés en France et dans plus de 40 pays.

 

Il reçoit régulièrement un large soutien de la presse française et internationale, qui salue unanimement la qualité de ses projets "scène - écran", avec plus de 600 références en médias, articles et  reportages, lui ayant été consacrés sur ces quinze dernières années.

 

Depuis 2000, son travail de création s'organise plus spécifiquement autour d'une base de données (photographie, vidéo, enregistrements sonores) qu'il collecte lors de ses rencontres et de ses nombreux voyages dans le monde.

 

Didier a suivi un parcours de formation riche et éclectique, empreint de curiosité et souvent hors des sentiers battus. Il découvre la musique dès son plus jeune âge, pratique le piano, le chant et les percussions au sein des diverses formations de son frère musicien Michel Mulleras.

 

Il découvre la danse à 16 ans, et pratique assidûment la danse contemporaine et la danse jazz, tout en continuant ses expériences au contact de diverses techniques et expressions (théâtre, graphisme, vidéo, musique jazz et brésilienne, …) et en multipliant les rencontres avec des personnalités chorégraphiques aussi diverses que Vendetta Mathéa, Charles Cré-Ange, Redha, Anna Mittelholzer (Cie Graham), Darrell Davis (Cie Gallota), Derek Williams (DTH New York)...

 

Il rencontre Magali Viguier (danseuse, chorégraphe) en 1980. Ensemble, ils créent leur Compagnie et leurs studios en 1986 à Béziers. Ce lieu abritera dès-lors leur parcours lié, leurs activités et projets (création, enseignement, diffusion). Il collabore à partir de 1992 avec Sèverine Prunera et Elisabeth Nicol, danseuses et interprètes de toutes ses créations scéniques à ce jour, et avec Nicolas Grimal pour ses œuvres liées au multimédia et à Internet.

 

1993 à 1996: il conçoit et dirige le Festival LesZ'arts à Béziers, qui proposera durant quatre ans une programmation artistique riche et éclectique, autour de concerts, spectacles et expositions. Il collabore ainsi avec le pianiste Michel Petrucciani, l'écrivain Yves Simon. Il y expose les œuvres d'Andy Warhol, Keith Haring, Arman, Ben, Boltansky, et crée le spectacle “Catwalk” avec le couturier Paco Rabanne qui en dessine les costumes.

 

1998: il crée et lance le site web www.mulleras.com, pour créer à long terme le projet “mini@tures” et abriter ses travaux initiés autour des rapports Danse & Nouvelles Technologies. Un ensemble de 100 "micro-métrages" (clips vidéo-danse ultra-courts) est alors créé sur le web et sur Cdrom, amenant ainsi son écriture de chorégraphe sur des territoires inédits liés au multimédia. Son équipe poursuivra son expérimentation durant quatre ans, et parachèvera le projet "mini@tures" en fin 2001. Jusqu’en 2007, plus de 300000 spectateurs connectés, provenant de 80 pays, ont découvert ses clips en ligne sur le site web.

 

2000: la phase scénique de "mini@tures" est élaborée à partir des clips du web: c’est le spectacle “mini@tures - phase 2”, créé à Béziers puis diffusé en tournée internationale (Belgique, Allemagne, Espagne, Ile de la Réunion) et française (Festival ArtRock à St Brieuc, Isea2000 à Paris, Vidéo-Formes à Clermont-Ferrand, Grasse, Odyssud Blagnac, Art Danse Dijon, Tendances Iddac 03, le Prisme à Elancourt, le Carré Magique à Lannion, ...). Le projet “mini@tures” reçoit le Prix Spécial du Jury lors du festival CYNET 2000 à Dresde (Allemagne) et rencontre un accueil chaleureux auprès du public et des professionnels, lors de la tournée 2000-2003.

“mini@tures”, considéré comme un projet pionnier en matière d'art numérique, est régulièrement présenté lors d’importants rendez-vous liés à la Danse, à l’Image et aux Nouvelles Technologies: Monaco Dance Forum, Interférences à Belfort, DanceScreen 2000, Viaduc de la Création à Paris, BrotFabrik à Berlin, Festival Cour des Capucins au Luxembourg, Festival da Fabrica à Porto (Portugal), Festival Danza Estate à Bergame (Italie), Festival Video d’Estavar, Institut Français de Kiev (Ukraine), Blue Stage - HKW à Berlin, Mostra Video Dansa à Barcelone, Dance On Camera à New-York, festival SeNeF Séoul Corée, EMAF Osnabrueck, MIC Auckland Nouvelle Zélande...

 

2002: "mini@tures", prévu sur quatre ans, est achevé. Il restera disponible sur le web en libre accès. La phase scénique poursuivra sa route en tournée (près de 200 représentations effectuées de 2000 à 2008), en France avec le soutien de l’ONDA, et celui de Culturesfrance pour une partie de ses diffusions à l'étranger: Centre Culturel de Bélem à Lisbonne-Portugal*, Festival da Fabrica - Porto*, FabbricaEuropa à Florence - Italie, festival de Riga - Lettonie, Alliance Française de Monterrey - Mexique, Institut Français de Kiev - Ukraine...

Parallèlement aux tournées, il écrit le projet “INVISIBLE”, prévu sur quatre ans de 2002 à 2005, coproduit par Le Cargo - Grenoble et cofinancé par le CNC Centre National de la Cinématographie - Dicréam. Il part en tournée au Brésil fin 2002 (Centre Itau Cultural à São Paulo) et continue l'écriture du projet «Invisible» à Rio de Janeiro (scénario, tournages, enregistrements, composition musicale).

 

2003: il crée "INVISIBLE" sur scène au Musée de Grenoble, coproduit par Le Cargo, et entame à l'automne une tournée qui la conduira dans 6 pays en deux mois (Mexique, Usa, France, Allemagne, Ukraine, Angleterre) où il présente ses deux spectacles "mini@tures" et "Invisible", notamment en première américaine au Skirball Center de Los Angeles, et en première anglaise à l'ICA Institute of Contemporary Arts de Londres. Cette tournée 2003 reçoit le soutien du réseau diplomatique français présent dans chaque pays (ambassades, consulats, alliances et instituts français). Dès lors, la diffusion internationale des œuvres de Didier est en progrès constant, avec plus de 40 pays visités par ses spectacles et oeuvres multimédia.

 

2004: Il parachève le troisième volet annuel de son projet "INVISIBLE" par une installation vidéo-multimédia au Carré des Jalles de St Médard, en coréalisation avec l'Iddac-Gironde. La Compagnie effectue plusieurs tournées importantes à l'étranger: Asie (Inde, Indonésie, Thaïlande, Malaisie, Vietnam), Mexique, Belgique, Pays Bas...

 

2005: après avoir présenté ses spectacles à Mexico, Jakarta, New Delhi, Bombay, Bangkok, Kuala Lumpur, il achève le du projet INVISIBLE par une importante installation-rétrospective au Centre Régional d'Art Contemporain de Sète, avec le soutien de la Scène Nationale de Sète.

 

2006: la création du projet INVISIBLE est achevée, l’œuvre est intégralement consultable sur Internet. Ses diverses propositions scéniques continuent à être diffusées, et la Compagnie travaille désormais sur des versions inédites et adaptées aux lieux d’accueil (cf: Le Cube - Issy les Moulineaux, Nice - Acropolis, Le Médiator Perpignan, ...). Parallèlement à la diffusion de son répertoire, Didier écrit et entame son nouveau chantier de création, “96 DETAILS”, qui proposera des créations scéniques et numériques sur quatre ans, jusqu’en 2009. Suite aux films et interfaces mis en ligne sur le site www.mulleras.com, la première phase scénique, “Traces (96 détails)” est créée au Théâtre de Béziers (coproducteur).

 

2007: Montpellier Danse accueille Didier et sa Compagnie et programme "96 détails" dans sa saison de spectacles ainsi qu'une installation rétrospective des œuvres vidéo et multimédia. Il reçoit le soutien de "Réseau en Scène" pour sa tournée en région Languedoc-Roussillon, et crée "Suite", volet scénique du projet "96 détails", au Médiator - Perpignan. Le CNC - Centre National de la Cinématographie, attribue à nouveau à la Cie l'aide DICREAM pour son projet numérique et scénique "96 détails". La Compagnie poursuit sa diffusion en France (Biarritz, Nîmes, ...) et à l'étranger (Casablanca, Dresde, Cologne...).

 

2008: la Compagnie présente « Traces », au T.U de Nantes, (coproduction Olympic-Scopitone) puis en avril au Sadler's Wells à Londres: cet important théâtre mondialement réputé pour la qualité de ses programmations de danse, accueille le spectacle et programme également les films et oeuvres multimédia. Didier et son équipe partent ensuite en tournée au Séchoir à St Leu - Ile de la Réunion, à Mayotte. Une importante tournée est organisée dans 5 pays d'Amérique centrale (Costa Rica, Panama, Honduras, Nicaragua, Guatemala) et au Festival Médi@rte de Monterrey – Mexique.

 

2009: Didier poursuit ses travaux de création sur scène et sur Internet. Il présente le spectacle "Traces" au Festival Tendances - Iddac Gironde, aux Rencontres de Carthage en Tunisie, au Festival boDig d'Istanbul, et effectue une tournée au Mexique et au Portugal. Il intervient au sein de plusieurs colloques et festivals à l'UNAM de Mexico, à la Caixa Forum de Barcelone ainsi qu'à Washington et à New York.

 

2010: Il écrit sa nouvelle pièce “U.M.O / Un Monde Où...”, qui sera créée au Théâtre de Béziers en mars, puis reprise en tournée à Mexico et à Dakar. Il signe les textes de la pièce, et en compose la musique originale, un patchwork électro - acoustique à partir de fragments d’œuvres de Maurice Ravel.

 

2011 - 2012: Il dirige des interventions, ateliers et spectacles au Sénégal (Institut Français de Dakar, Gaw Lab), en Allemagne (Academy of Media Arts - HKM - Cologne) et en France. Il est en résidence à l’Université Unam de Mexico, et continue à collaborer avec le réseau des Instituts Français et Alliances Françaises dans le monde.

 

2013 - 2017 : Didier multiplie les voyages en Europe (Espagne, Angleterre, Portugal...), au gré de rencontres artistiques et de repérages - tournages, lesquels viendront alimenter la base de données visuelles et sonores qu'il collecte depuis 2000 lors de ses divers tours du monde, et qui lui sert de principale inspiration pour sa démarche créative multisupports.

Il signe la création de nombreux sites web, et expose ses œuvres graphiques régulièrement dans son atelier (studios L'Espace 13 - Béziers), notamment les séries « Stencils », « Icônes », « Landing Perfecto » et « Cibles » qu'il crée en 2014 et 2016. Il continue la réalisation de courts-métrages, et la création musicale qui vient s'adjoindre à ses images.

La télévision brésilienne ARTE 1 lui consacre en 2016 un programme long, qui présente l'ensemble de ses créations liées aux rapports danse - images - nouvelles technologies. Il collabore en 2015 au Portugal et en Angleterre avec la chercheuse Paula Varanda, qui réalise une thèse sur ses œuvres récentes.

Il lance en 2017 une page Facebook, « Daily Dose Of Art & Culture », qui regroupe ses fréquentes découvertes et coups de cœurs artistiques et culturels. Il prépare son retour au Brésil, prévu pour novembre 2017, afin d'approfondir les rapports étroits qu'il entretient depuis de nombreuses années avec la culture, la musique et les arts brésiliens.

Il continue de diffuser son projet « DFC - Dance For Camera - sessions » en France et à l'international (série d'actions autour de ses œuvres audiovisuelles et de sa démarche de créateur transversal) au gré de conférences, stages, et expositions.

 

Au fil de ses œuvres, Didier Mulleras croise et multiplie les écritures. Il fragmente ses œuvres à souhait, avec un parti pris artistique toujours prépondérant. Son travail d'écriture des corps et des images, de composition musicale et graphique, de réalisation de courts-métrages, suit toujours un principe de frottement des styles et de déclinaison des espaces de présentation, en jouant sur la multiplicité des cadres de lecture afin de s'ouvrir constamment à de nouveaux espaces, à de nouveaux regards. Il privilégie toujours la mise en visibilité du résultat de ses expérimentations, au delà de tout discours théorique, au-delà même de sa parole d'auteur et de sa riche expérience de créateur transversal.

(site optimisé pour

navigateur Mozilla Firefox)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Didier Mulleras